Conformément aux directives de la CNIL, pour poursuivre votre navigation dans de bonnes conditions vous devez accepter l'utilisation de Cookies sur notre site.

J'accepte
Appelez-nous au : 07 86 92 76 43

Qui suis-je ? Pourquoi ?



Le vin des copains

Le Pourquoi du comment c'est ici...

En savoir plus

Le vin en questions ?

Le vin en questions

Les infos, les descriptions, les dégustations, les Appellations, les terroirs, les news, les vignerons, les vins... Bref de tout...

En savoir plus

Dauzac - Margaux Grand Cru Classé - Bordeaux - Journée de Vendanges 2016

Une Journée au Château DAUZAC - Margaux Grand Cru Classé 

 Dauzac

Suite à un jeu concours organisé par le Château sur sa page Facebook, me voilà gagnant d'une journée de visites et vendanges à Dauzac. N'ayant jamais été encore à Bordeaux centre, c'est l'occasion d'emmener ma femme en WE pour visiter la ville et faire donc honneur à mon gain le lendemain en territoire Margalais.

 Nous voici donc à Bordeaux (ville très agréable et accessible), où nous commençons notre séjour par la visite de la cité du vin qui vaut vraiment le détour. Mais ce n'est pas le sujet ici.

 Le Lendemain RDV à 9h30 à DAUZAC en compagnie des autres gagnants (10 au total). Nous sommes accueillis par Laurent Fortin himself (directeur général depuis 2013) et Philippe Roux (directeur technique depuis plus de 20ans), sont également présentes 2 membres de l'équipe du château.

Après un petit café de mise en route et les présentations faites. Nous entamons les explications.

 Dauzac c'est 120Ha dont 46 de vignobles d'un seul tenant (rare en Médoc...), il est également l’un des plus anciens et le plus proche des GCC de Bordeaux. Installé sur la commune de Labarde (une des cinq que comprend l’AOC Margaux). 10 000 pieds à l’hectare. Age moyen des vignes d’une quarantaine d’années sur un sol de graves. Equivalant 26 temps plein à l’année dont 3 au chai et 15 dans les vignes.

Nous nous dirigeons vers le parc, pour des explications sur l'importance de la biodiversité au Château, puis sur le petit belvédère qui surplombe la route et offre une jolie vue sur le vignoble. Seul 2 cépages à Dauzac, le Cabernet Sauvignon et le Merlot. Il n'y a plus de Cabernet Franc arraché en 2009 car pas propice au terroir selon Philippe Roux. Tout au long de la visite, les équipes ont attirées notre attention sur la volonté de retransmission du terroir dans leur vin. Importance du travail manuelle, convergence vers le bio et la biodynamie, même si le but n’est pas de communiqué sur la certification.

 Après une bonne promenade dans le vignoble, nous nous amusons à « vendanger » chacun un seau… Petite récolte, mais grand plaisir dans une parcelle de Cabernet Sauvignon de 50ans d’âge. L’occasion de goûter les raisins, absolument divin. Les vendanges, les vrais finiront la semaine prochaine. Avec pour 2016 ici des conditions très favorable à la maturité des raisins et un joli jus en perspective. Le domaine a mis en place un système innovant par spectre lumineux pour l’analyse des raisins afin d’affiner au mieux la date des vendanges sans toutefois prélever de grappe.

 Retour au domaine, où nous visitons maintenant le chai. Double table de triage, puis nouvel érafleur qui n’abîme plus les rafles, puis de nouveau triage avant mise en cuve par pesanteur. Le chai a été rénové depuis peu, avec de nouvelles cuves inox double paroi, pré fermentation à froid, des cuves en bois avec une douelle transparente, innovation du château et permettant un spectacle fabuleux : voire en live la fermentation des jus et les différentes couches que composent la cuve. IMPRESSIONNANT. 

Utilisation de levure indigène et recherche sur les levures présentes dans les vignes en cours pour une sélection future très pointues.

 L’espace de stockage des barriques a été conçue pour avoir la meilleure circulation d’air possible avec un maintien de la température et de l’hygrométrie. 65% de barrique neuve sur le Grand Vin. Barrique de chêne français à la chauffe très modérée.

 Tout au long de la visite Laurent Fortin et Philippe Roux ont été d’une accessibilité absolue et ont répondus absolument à toutes nos questions de la plus courante à la plus pointue. Un beau moment d’échange au chai.

 Nous sommes ensuite montés en salle de dégustation pour la verticale de 2012/2013/2014/2015 (encore en cours d’élevage) avec en bonus le goût des jus du 2016 à peine mis en cuve et dont la fermentation venait tout juste de commencer. 

 Pas de prise de note pour ma part voici quand même quelques commentaires (trop succinct je sais)

 2012 : Nez plaisant fruité, charnue, tannins bien enrobées, droiture. TB-

 2013 : Elevage un peu plus présent et moins noble, belle fraîcheur par contre, doit se mettre en place A garder 5/6 ans. B

 2014 : Plus épicé que les précédents, une belle structure, du fruits noires. B++ en l’état.

 2015 : Superbe robe, beaux tannins, concentration & complexité, pas encore à 100% en place mais deviendra un grand vin. TB en attendant.

 Cette verticale, sur des vins encore très jeune et des millésimes hétérogènes montre toutefois une qualité d’ensemble intéressante et surtout un beau potentiel pour l’avenir.

Vient l’heure du déjeuner ou nous commençons au salon avec en apéritif un Champagne Piper Heidsieck en magnum accompagné de mignardises (dont une huître végétale bluffante), puis à table en entrée une terrine de Bœuf Bazas au foie gras servit avec un Aurore de Dauzac (Second vin) 2013, à suivre filet de rouget et de sole grillée accompagnées d’un risotto aux girolles dégusté en parallèle avec un Dauzac 2011 & un Dauzac 2006 et en dessert une coque éphémère au chocolat et fruit de la passion. Un repas très apprécié, placé sous le signe de la convivialité, des accords fonctionnant parfaitement et des vins agréables. Le 2006 commençant à s’ouvrir sur son plateau de maturité et le 2011 paressant facile au premier nez se révèle assez complexe finalement.

Une superbe expérience pour nous, dans un château où l’on sent une envie de renouveau et une démarche de qualité. Nous avons été magnifiquement accueillit en toute humilité. Très enrichissant à tous les points de vue. Un grand merci à toute l’équipe.

  

Ps : Pour une fois que je gagne quelque chose ça vallait le coup !

Octobre 2016 - Thibault Picard

 

 Depuis ce RDV je ne rate plus un millésime de ce Château que je suivais déjà depuis le millésime 2005 et je suis fier de vous en proposer sur ce site à un tarif préférentiel ! Dauzac 2016

Dauzac